L’experience Varanasi et l’entree au Nepal

Arrivee a Varanasi avec 1h30 de retard, il est midi. Nous decidons de prendre un rickshaw tous les quatre et d’aller a la meme guest-house. Mais apres s’etre trompe une fois, le « driver » nous a depose a 1km de la bonne guest-house, sans qu’on le sache. Bref, on a vadrouille une heure en plein cagnard dans les ruelles qui puent, et Thierry, enduit de bouse de vache d’on ne sait ou. On a longe le Gange pour finalement s’installer a l’Hotel Alka, que tous les deux. Nous disons tchao a Thierry et sa texanne avant d’aller se prendre une bonne douche et s’installer au resto ombrage de l’hotel. Ouf, une pause. Au premier abbord, les ghats c’est plutot joli, et le Gange est beaucoup moins sale qu’on se l’imaginait. On n’avait pas encore vu de corps ou d’animaux morts flotter dans le fleuve.

Apres le repas, on sombre dans une sieste de 2h non premeditee. A 18h, reveil en panique car on n’a rien visite et que la nuit allait tomber. On se ballade ensuite sur les ghats, il y a des saddhus, des gens qui prennent leur bain dans le Gange ou se lavent les dents dedans, et aussi et surtout, le Ghat des cremations. Des hommes transportent un corps a travers la vieille ville en chantant jusqu’au Gange, ou ils l’immergent avant de le bruler sur un bucher. Il y a plusieurs feux mais pas vraiment d’odeur de mort. Plein de personnes s’assoient sur des marches pour regarder le « spectacle ». Il y a meme des guides pour les touristes. On voit un pied depasser d’un bucher. Et au milieu de tout sa comme d’habitude, chiens, chevres, vaches, chats, tous en piteux etat. C’est, dans la nuit, un moment fort, etrange et austere, avec une atmosphere et une ambiance unique. Bizarrement sa nous a donne une petite envie d’apero, on a donc pris un verre au Shanti Guest-house pour tenter de retrouver nos amis franco-americains. Lieu des backpackers et baba cool. Par manque de place, deux jeunes allemands s’assoient a notre table, Christiane et Christofe. On a longuement discute, on a rigole et on a mange tous les quatre. Notre premier poulet tandoori, mmmh ! Super bonne soiree.

Le dimanche au matin, nous prenons une barque pour faire une ballade d’une heure sur le Gange. On n’a rien vu de trop choquant… l’habitude ? La vue est plutot jolie depuis le large, meme si notre jeune rameur est mou et chiant. Dans l’apres-midi, on s’est promene dans la ville, et Elsa s’est achete un beau sari rouge. Muahaha !

Le soir, vers 18h30, on prend un bus d’etat bonde pour Sunauli, la frontiere entre l’Inde et le Nepal. Encore un bus perrave et sans couchette, pendant 10h infernales, une route presque impratiquable… On s’est fait de belles frayeurs et une jolie nuit presque blanche. On a aussi eu de gros fou-rires en regardants des indiens dormir, imperturbables, valdinguant dans tous les sens. On passe le temps comme on peut. On est arrives a 4h30 du matin, les formalites d’entree pour le visa ont ete tres rapides et simples, et a 6h30, on remonte dans un bus aussi pourri mais plus coquet, direction Kathmandou. Quoi, encore 10h de route ??? Des la frontiere, on note un changement radical. Ce ne sont plus les memes visages, les gens sont brides, aimables et souriants, beaux, soignes sur eux memes et soignent leur lieu de vie. Agencent leurs boui-bouis, peignent leurs maisons, c’est plus propre, on entend des musiques nepalaises (= plus harmonieuses qu’en Inde) dehors et dans le bus. Sur la route, les villages sont trop mignons, et surplombent une riviere large et bleue turquoise au creu des montagnes. Les femmes se douchent dehors en mouillant leurs saris et essorent leurs longs cheveux noirs, les enfants jouent, c’est calme et paisible. Plus de vaches et de chevres, plus de rickshaws noirs et jaunes, enfin !

On arrive chez Nathalie, responsable de l’association Humanlaya, vers 18h et completement extenues. Anil, son ex et papa de la petite Jade, 1 an, nous prepare un super repas (le dhal-bat), qu’on mange avec un ami a eux, par terre dans le salon, eclaires a la bougie (= coupures d’electricite tous les jours… !).

Les trois premiers jours a Kathmandou tranquilles (Nathalie voulait qu’on profite), visite des differents quartiers Patan, Durbar Square et Thamel, achats… On a meme assiste au sacre de la Kumari ! C’est une petite fille de 6-7ans, qui ne doit avoir aucune cicatrice sur le corps et doit appartenir a une caste precise. Elle devient une deesse, toute de rouge vetue, transportee sur un trone comme une princesse. Les gens lui baisent les pieds, prient, lui donnent de l’argent… Elle vivra pendant un an dans un palais d’ou elle ne pourra sortir qu’apres un an de reigne. Mais la vraie Kumari, la principale, ne quitte le palais qu’apres son premier saignement.

On s’est aussi inscrits pour une semaine a FOND LA FORME ! Celle-ci commence le vendredi 23 Mars par une descente en rafting sur la route de Pokhara…

 

Merci a tous pour vos commentaires et votre interet. Reponse au Jeu concours demain
vendredi ! Nous n'avons pas notre deuxieme gagnant alors vous pouvez continuer de
jouer... ;) Les Maman et les Papa, allo ??
Catégories : Inde du Nord, Népal | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “L’experience Varanasi et l’entree au Nepal

  1. J’ai l’impression que le Népal vous séduit davantage que l’Inde… Il me tarde de voir les photos !!!
    Nous ne travaillons pas vendredi, vous pourrez nous joindre quand ça vous ira.
    Bises

Votre message

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :